• Louise Malé-Mole
    Transformer la matière existant : Concevoir avec un déchet plastique

Étiquette : Robin Didier Cagnon Carbonne

Robin Cagnon-Carbonne dépose son mémoire sur le design communautaire

Les différentes ères de l’urbain

Robin Cagnon-Carbonne a déposé son mémoire en octobre 2019 intitulé Un service public de centre de design communautaire pour une ville durable à Montréal.

«Ce mémoire étudie le design communautaire depuis son origine jusqu’aux initiatives citoyennes présentes à Montréal aujourd’hui. Cette recherche permet de comprendre pourquoi et comment les citoyens ont contribué à la mise en pratique de leur participation dans la construction de l’espace urbain actuel. Afin de comprendre ces développements, nous parcourons l’historique des pratiques urbaines des années 1950-1960. Nous mettons en parallèle le développement des pratiques participatives montréalaises et états-uniennes.

À travers plusieurs analyses d’initiatives, cette recherche fait un état des lieux des dif- férentes approches dans la pratique du design communautaire. Nous différencions les pratiques binaires dans lequelles le professionnel est présent et la pratique unaire au- tonome, où l’usage participe seul à l’élaboration de son espace.

L’analyse de divers organismes et des initiatives citoyennes permet de reconsidérer l’encadrement de la participation à Montréal. Nous relèverons les défauts des pra- tiques d’urbanisme alternatif présentes dans la ville et nous dresserons un état des lieux des recommandations en matière d’encadrement de la participation dans de la pratique pour un développement urbain durable futur. Nous concluons en développant une nouvelle approche de design communautaire, plus égalitaire et qui prend en considérations toutes les parties prenantes de la construction de l’urbain Montréalais. Notre recherche débouche sur une recommandation et une proposition de structure montréalaise de design communautaire. »

  • Réformes politiques et initiatives citoyennes états-uniens et montréalais d’après urbanisme rationaliste

City is where we park

« Pourquoi aménager un bus et partir en voyage ?

Cette idée nous est venue très naturellement durant les premières semaines de la maîtrise en design de l’environnement que nous suivons à l’UQAM. L’envie d’aller voir des projets in situ pertinents à nos recherches et surtout à la rencontre des individus qui les ont mis sur pied, voilà ce qui nous a séduits premièrement. Ensuite, la perspective de pouvoir mener un projet d’équipe ambitieux, de travailler à l’échelle 1:1 pour nous mettre à l’épreuve et sortir de nos zones de confort, ce pour quoi nous avons tous appliqué à la maîtrise initialement. Finalement, avoir une chance d’expérimenter différents médiums et tester nos capacités à transmettre nos expériences présentes et futures pour les rendre reproductibles.
Nous sommes persuadés qu’à terme cette expérimentation protéiforme sera enrichissante, car nous permettront de tester nos acquis. »

C’est le voyage qu’on réalisé Chloë Augat, Robin Cagnon Carbonne et Marion Gosselin à l’automne 2017. Après avoir aménagé un autobus scolaire, ils ont parcouru les États-Unis. Leur voyage est relaté sur la page Facebook de City is where we park.

voir la page Facebook

École de design

Reconnue pour son dynamisme, la qualité de son enseignement, son engagement dans la communauté et l’excellence de ses projets de recherche-création, l’École de design assure un encadrement exceptionnel pour les études de 2e cycle.

Suivez-nous

Coordonnées

Université du Québec à Montréal
École de design
1440 rue Sanguinet
Montréal (Québec) H2X 3X9